La digitalisation de la santé

La digitalisation de la santé

 

La digitalisation de la santé est un processus lancé il y a quelques années à présent et qui commence seulement à prendre des formes concrètes dans la vie des patients, des médecins, des assureurs, des mutuelles, des organismes gouvernementaux et des laboratoires de santé. Cet élan de digitalisation des entreprises s'inscrit dans un schéma global qui touche tous les secteurs de l'économie française.

Comme souvent ce sont les startups qui ont été les plus rapides à tenter leur chance dans cet eldorado laissé vide par les grandes structures attentistes devant les risques en termes juridiques qu'impliquent la collecte et l'usage de données patients, le changement de procédures, l'évolution du type d'informations que l'on met à disposition du patient et son implication dans le choix de son traitement. 

Dans le cas du secteur de la santé, qui est notre sujet, où en sommes nous ? 

Pourquoi la digitalisation de la santé ?

Il y a de nombreuses raisons à cela, les principales sont les suivantes :

  • Une volonté de faire évoluer la médecine vers un modèle préventif et prédictif.
  • Un accès plus grand à l'information qui remet en cause la relation patient-médecin et qui oblige à mettre davantage de données à disposition des malades. Le patient devient acteur de sa prise en charge.
  • Un report de certaines tâches sur les professionnels qui doivent être connectés à de multiples plateformes : paiements, communautés de confrères, ...
  • Être prêt pour la révolution des pratiques médicales grâce aux nouvelles technologies et tendances : objets connectés, m-santé, big data, open innovation, robots médecins , ... 
  • Alléger les démarches de santé pour réduire les coûts de structure
  • Assurer une formation continue du personnel de santé pour répondre aux nouvelles réglementations
  • Mieux connaître ses patients pour personnaliser leur séjour.
Au-delà de ces raisons, les points de convergence pourraient être résumé très simplement en : Digitaliser pour soigner mieux et moins cher.

Comment accompagner cette révolution numérique de la santé ?

Promouvoir l’éducation aux données de santé

Il faut s'assurer que les actions que vous mènerez soient légales et que vos patients numérisés soient complètement éclairés sur ce qu'ils donnent et ce que vous ferez de ce dons. Les générations les plus anciennes ne sont capables de comprendre le traitement informatique qui se cache derrière les formulaires qu'ils remplissent. Un des défis trop souvent négligés dans cette course à l'innovation est l'intégration des personnes complètement en décalage technologique. Pour limiter la rupture sociale potentielle il faut, à la base de chacun de vos projets digitaux, définir votre public cible et mettre en place une politique  d'information et d'éducation  pour que vous ne puissiez jamais être pris à défaut sur ces sujets, vous le savez, très sensibles.

Encourager la mutualisation des données

Si le rôle de la digitalisation de la santé est de mieux soigner cela passe forcément par l'usage de la donnée patient de façon transverse à tous les praticiens. Le dossier patient informatisé est sans nul doute une évolution majeure du traitement et de la compréhension des maladies.

L'anonymat sera alors un sujet important dans le cas de regroupement d'informations pour étudier des maladies à grande échelle. De façon plus pragmatique, le postulat de base du patient consentant à donner ses informations personnelles est d'obtenir un meilleur traitement. A partir du moment où ses données seraient transmises à des assureurs ou des laboratoires, l'anonymisation des donnéees de santé devient un sujet plus que bouillant.

Faire évoluer le médecin digital en ingénieur de santé

Que cela soit par la mise en place de double cursus médecin-ingénieur comme c'est déjà le cas dans certains pays ou via de nouvelles formations spécialisées, le praticien de demain va devoir évoluer. Les cliniques et hôpitaux qui demain donneront les meilleurs atouts pour vivre cette évolution du métier de chirurgien, généraliste, ... , recevront des demandes des meilleurs praticiens. Pour les centres hospitaliers c'est un enjeu majeur d'être équipés des outils qui permettront de suivre la digitalisation. Les plus avertis recrutent actuellement des responsables de la digitalisation car l'accélération c'est maintenant et l'ingénieur de santé, tout comme le patient digitalisé, ne se tromperont pas dans leur choix. 

L'antisèche

  • titre de la première partie
  • titre long et meme très long de la première partie
  • titre de la dernière partie
La digitalisation de la sante ne peut que nous réjouir en tant qu'agence digitale et nous sommes ravis de pouvoir accompagner nos clients dans leurs nouveaux défis numériques.

Commentaires