6 critères pour réaliser des landing pages conformes au RGPD

< Retourner au blog

6 critères pour réaliser des landing pages conformes au RGPD

Le monde du marketing n’échappera pas au raz-de-marée RGPD qui se prépare à l’horizon mai 2018. Destiné à rééquilibrer les pouvoirs sur les données personnelles, le nouveau règlement souhaite redonner le contrôle aux consommateurs. Les stratégies dites permissives telles que l’inbound marketing sont en accord avec les enjeux de cette réglementation. Cependant, certains aspects vont malgré tout devoir évoluer, à commencer par les landing pages et leurs formulaires qui devront répondre à une nouvelle norme de conformité.


Landing pages : motiver et générer de la confiance

 

Disposez-vous actuellement d’une stratégie de content marketing ? Si c’est le cas, vous proposez très certainement des contenus à télécharger à vos visiteurs sur des landing pages (ou pages d'atterrissage) en échanges de leurs données.

Vous êtes alors confronté à deux problématiques principales :

  • Attirer un trafic qualifié sur la page
  • Convertir les visiteurs en leads via le formulaire

 

landing-page-non-conforme-rgpd.pngExemple de landing page telle qu’elle est conçue à l’heure actuelle par les marketeurs

 

Pour vous assurer des résultats optimaux, vous pouvez alors agir sur deux leviers essentiels : la motivation et la confiance.

Pour le premier, il s’agit donc de créer un contenu pertinent répondant réellement à un besoin de votre audience cible de sorte à les convaincre de l’intérêt de votre contenu.

Pour le second, et c’est là que le RGPD entre en jeu, vous devez jouer la carte de la transparence sur l’utilisation qui sera faite des données personnelles du visiteur après soumission du formulaire. Avant même l’application du règlement, vous pouvez d’ores et déjà ajouter une mention dans la page rappelant, par exemple, que :

“Nous nous engageons à respecter vos données personnelles et garantissons que nous ne les divulguerons ou revendrons en aucun cas à un tiers”

Si vous utilisez des traceurs (ou cookies de tracking) sur vos landing pages, pensez à mettre en place un bandeau d’informations pour le visiteur et, si c’est déjà le cas, à en mettre à jour la mention afin d’en décrire plus précisément la finalité (Par exemple : offrir une meilleure expérience utilisateur, réaliser des statistiques de visites, proposer des contenus personnalisés ou des offres correspondant aux centres d’intérêt du visiteur, etc.).

 

Formulaires : comment doivent-ils évoluer ?

 

Le formulaire tel que les marketeurs le conçoivent actuellement va devenir obsolète avec l’entrée en vigueur du RGPD en mai 2018. Quelles sont les bonnes pratiques à respecter pour être conforme ?

Ne collectez que les datas dont vous avez besoin

C’est un des principes fondamentaux du RGPD, toutes données collectées doit servir une finalité précise. C’est pourquoi, les marketeurs devront se focaliser uniquement sur les informations indispensables à leur business (typiquement, en B2B, on peut considérer que le Nom/Prénom, l’Adresse Mail et le Nom de la société suffisent). Loin d’être un fardeau, cela représente au contraire l’opportunité de ne disposer que de “clean data” réellement actionnables pour vos campagnes marketing.

Mettez en place un système de recueil du consentement positif

Exit la pratique de l’emailing sur le consentement supposé des visiteurs. En effet, le simple fait de soumettre un formulaire sur une landing page ne vaudra pas permission d’envoyer un email au prospect concerné. Il vous appartient désormais de recueillir systématiquement le consentement positif du visiteur via le recours à des checkbox (ou cases à cocher). Une nouvelle fois, n’y voyez pas nécessairement une contrainte, mais une occasion de mieux cerner l’intérêt du visiteur pour vos contenus ou vos offres.

Clarifier vos mentions d’informations

La transparence est l’un des enjeux principaux du nouveau règlement européen. C’est pourquoi il deviendra indispensable de réviser vos mentions d’informations telles que les CGU et la politique de confidentialité. Dès lors, chacun de vos formulaires devra à minima disposer d’un lien redirigeant vers la page contenant vos mentions. Le but étant dorénavant que ces dernières soient rédigées en des termes explicites et non ambigus compréhensibles par tous. Les informations essentielles que le visiteur devra y retrouver sont notamment le type de données collectées, les personnes y ayant accès, la finalité des traitements, la durée de conservation et d’archivage.

(Re)donner le contrôle aux utilisateurs

Le RGPD veut redonner le pouvoir aux consommateurs, de ce fait, l’entreprise doit mettre en place des process permettant aux personnes de disposer à tout moment de leurs données. Ainsi, en termes de marketing, la personne concernée doit pouvoir modifier ses préférences concernant l’usage de ses datas, demander l’accès aux données (droit à la portabilité) ou encore en demander la suppression totale (droit à l’oubli). C’est pourquoi, il est obligatoire d’informer les visiteurs sur leurs droits et leur donner un accès direct à la gestion de leurs préférences. Il faut y voir l’occasion de mieux segmenter votre audience en fonction de ce qu’elle souhait ou non recevoir de la part de votre marque.

 

landing-page-conforme-rgpd.pngExemple de landing page conforme au RGPD

 

L’arrivée du RGPD engendre de nombreux changements pour les équipes marketing quant à la collecte et l’utilisation des données personnelles de leurs prospects et clients. Il est impératif de commencer à opérer les changements des maintenant afin de se tenir prêt pour mai 2018. Cette révolution n’est pour autant pas synonyme de contraintes mais bien une opportunité d’entretenir une relation client plus que jamais basé sur la confiance, pierre angulaire d’un business florissant.


L'antisèche

  • L''entrée en vigueur du RGPD approche à grand pas et les équipes marketing peuvent d'ores et déjà entamer des démarches de conformité afin de générer plus de confiance envers les clients potentiels
  • La landing page est un des piliers de toute stratégie inbound marketing et son approche de type permissif est en accord avec la nouvelle règlementation, les équipes marketing vont cependant devoir opérer certains changement pour être conformes (mentions d'informations des cookies notamment)
  • Le formulaire est l'élément clé permettant de collecter les données personnelles du visiteur et c'est pour cela qu'il requiert un traitement particulier pour la mise en conformité : consentement positif obligatoire, mentions d'informations, ne collecter que les données indispensables au traitement 

Vous voulez en savoir plus ? Nous vous proposons ...

Rejoignez la discussion